Devant nous s’étend une forêt de granits roses. On n’aperçoit même pas la mer.
Barthe est vif. Il prend de l’avance tandis que j’escalade avec peine les granits escarpés.