Quant au prince, il est en train d’engloutir verre sur verre d’un « excellent saké » et il sort de sa bouche, des « Ahhh…» favorables à mon égard, en acquiesçant dignement de sa tête bouffie aux yeux pochés.