Après dîner, on est allé faire le « tour du propriétaire » de notre quartier où l’on trouve encore un ancien bain public, un « sento ».