Ces gens, « nés du bon côté », vaquent dans le luxe aussi simplement que je vais au supermarché.