Barthe met du temps à s’accoutumer au corps, au visage et surtout à la présence d’une femme. Il me dit : « J’aime ton atmosphère. » Comme il ne parle pas comme tout le monde, ça me donne l’impression d’être très spéciale.