Le dimanche, on a fait du bateau.
Je suis assise, « à la proue », dans le vieux voilier qui prend l’eau. Les yeux sur l’horizon, le nez au vent.
Avec Barthe, je me laisse vivre.